Ceci n'a rien à voir avec de la couture, mais j'avais très envie de partager avec vous notre voyage ! 

pour ceux et celles qui me suivent sur Instagram vous en avez déjà eu un appercu !

 

Le périple a commencé le 17 avril, quand il a fallu rejoindre l'aéroport Charles de Gaulle ! Avec l'incendie d'une usine à la Courneuve, nous avons mis 3h pour faire Montreuil - CDG ! ça commence bien !

La gentille hôtesse nous a quand même trouvé deux places à côté ! Décollage 21h10, arrivé sans encombre après environ 11h de vol à Tokyo Haneda le 18 avril à 16h.

 

Le temps de passer la douane, récupéré les sacs, passer l'immigration, récupérer nos Japan Rail Pass, il est environ 18h.

Au comptoir Japan Rail, la dame nous demande où nous nous rendons et nous réserve deux places dans le train de 18h40 pour Osaka. nous avons donc 40 min pour prendre le mono rail, un train, puis trouver le bon quai pour le shikansen !

 et là, j'ai vraiment béni mon carnet et mon organisation, avec les horaires de trains, les quais, les changements ! (en fait je l'ai béni toutes les vacances !)

j'ai aussi béni les Japonais et leurs organisations au millimètre qui fait que nous avons pu avoir les horaires de trains, les quais d'arrivée et de départ plusieurs mois à l'avance sur le site hyperdia !

 

 

osaka

 

 

En arrivant à la gare de Shin-Osaka, nous avons dû prendre le métro pour nous rendre à notre hôtel. Il est plus de 22h, et j'avoue que nous sommes bien restés planté devant les machines pendant une bonne dizaines de minutes ! 

En fait pour prendre le métro au Japon (Osaka, Tokyo, Kyoto... même système), c'est assez simple ! vous trouvez la station où vous êtes, celle où vous voulez aller, puis vous regarder le prix indiqué en dessous de la station d'arrivée. 

vous insérer le montant dans la machine. Selon le nombre de Yens que vous insérez, plusieurs montants vont vous êtes proposé. Il vous suffit de cliquer sur le bon montant. (s'il y a trop, la machine rend la monnaie) simple en fait, mais faut connaitre !

 

osaka01

 

Une petite chose à savoir sur l'orientation des plans dans les villes... Le nord n'est pas en haut... en fait le plan se trouve dans le même sens que vous, quand vous regardez le plan.

Au début on tourne la tête et le cahier dans tous les sens pour faire correspondre, une fois les quelques repères visuels trouvé, c'est tout bon !

Donc après avoir une fois de plus béni mon carnet, pour nous diriger jusqu'à l'hôtel, nous faisons le check in, puis nous décidons de ressortir diner. 

Sans s'éloigner, pour éviter de se perdre, nous trouvons un petit resto qui fait de délicieuses Okonomyakis

 

osaka02

 

Pour le premier soir, nous avions choisi un hôtel pas trop cher, (7500Y soit env 56 €)  de style occidental situé à 5 min à pied de la gare de Namba (là où nous nous rendions le lendemain matin). la chambre, le lit et la sdb étaient minuscules (mais pour une nuit de passage nous n'avons pas fait les difficile)

Il faut savoir qu'en général les hôtels de type occidentaux avec sdb privé ne sont pas donnés, ce sont souvent de toute petites chambres.

Dans les hôtels de style ryokan traditionnel (qui ne s'apparente en rien avec ce que l'on peut trouver en France, entre l'auberge et la maison d'hôte) les toilettes et SDB sont en général communes sauf bien sûr si vous y mettez le prix (comme partout)

 

Le lendemain - dimanche 19 avril - levé vers 7h, pour prendre un train vers le Koyasan ! 

Ce jour-là il pleut sur Osaka et nous avions peur qu'il pleuve encore plus en montagne

 

osaka03

osaka04

 

 

Mais finalement le temps c'est dégagé pendant les 2 heures et quelques et les 3 changements de trajet

à partir de ce moment, vous verrez principalement des photos prises avec le reflex... celles qui sont pourries ont été prises avec nos téléphones !

Au départ du "cable car" il y avait beaucoup beaucoup de Japonais qui venaient passer la journée au Koyasan. ça faisait un peu sortie dominicale.

 

koyasan01

 

 Nous avions décidé de loger dans un temple, comme il est très courant de le faire dans cette ville. Les prix sont plus élevés qu'un hôtel ou une auberge standard, mais ça vaut le coup et on a fait 10 000km pour faire des expériences ! 

22600 Yens - environ 167€ dîné et petit-déjeuner compris

Nous avons choisi parmi une multitude de temples, en nous basant sur des avis d'autres voyageur, le temple Eko-in

 

koyasan02

koyasan03

 

Une belle chambre, à la Japonaise, avec un Kotatsu ! Des moines gentils et agréables, une ambiance zen et décontracté !

Juste le temps de poser les bagages et nous sommes sorties pour visiter le grand cimetière d'Okuno in

 

koyasan04

koyasan05

koyasan06

koyasan07

Dans le cimetière, nous allons passer trois ponts,

Ichi-no-hashi marque l’entrée du cimetière d'Okunoin, il porte le nom de premier pont, les moines et les fidèles joignent les mains et salue avant de passer ce pont.

Naka-no-hashi, ou le Pont du milieu, est situé approximativement à mi-chemin entre les deux autres pont.

Gobyo-no-hashi, après le pont, nous parvenons dans le saint de Mausolée de Kukai.

 

Voici Jizo !

Ce petit Bouddha à la bouille de bébé, est celui qui aide l'âme à "traverser".

les Japonais l'attribue surtout aux enfants et aux bébés, chaque pierre sculptée en poupée mizuko et placée aux pieds de Jizo représente un enfant mort avant ses parents - y compris les mort-nés, les fausses couches et les avortés.

En réalité, Jizo aide n'importe quel âme à "traverser". 

On en retrouve partout au Japon, dans les temples Shintoïste, Bouddhique bien sûr, mais aussi au bord des chemins, car les voyageurs font aussi de Jizo leur protecteur qui les aide à affronter les périls du passage. 

 

koyasan08

 

Ces stèles qui se trouvent partout dans les cimetière, représentes les éléments. 

Le carré est la terre(la "conscience de tréfonds), puis vient l'eau(mental passionné), le feu (mental ordinaire), le vent(cinq sens physiques), et le ciel/l'espace (9e conscience).

 

koyasan09

koyasan11

koyasan12

 

Juste après le 2eme pont, se trouve le temple dédié à un Bouddha dont j'ai perdu le nom, la légende dit que les hommes lui déverse leurs maux, leurs pennes et leurs souffrances, ce bouddha porte tout le poids des hommes et donc transpire (par ce que c'est lourd) ! sur le côté du temple, il y a un puits, dans lequel se trouverait la transpiration du bouddha ! (oui je sais étrange) si l'on regarde dedans et que l'on ne voie pas son reflet, nous mourrons dans les trois ans ! (on a regardé et on a vue nos reflets ! ouf !)

Il en est de même juste après avec la très grande volé de marche, si l'on trébuche, c'est trois ans !

koyasan13

 

 

Avant de passer le 3eme pont, nous devons nous purifier, arranger nos vêtements enlever les chapeaux...

Derrière ces représentations de Bouddhas, coule une rivière, avant, les moines rentraient dans l'eau et se purifiait avant d'entrer dans le sanctuaire. 

De nos jours, les moines et les fidèles ne sont plus obligés, mais il faut se purifier quand même, alors les gens jettent de l'eau sur les Bouddhas, qui sont des représentations de nous même !

koyasan14

koyasan15

koyasan16

 là dedans, se trouve une énorme pierre, qu'il faut soulever, à une main. la pierre représente le poids de nos pêchers. si vous arrivez à la soulever, cela veut dire que vous êtes pure... autant vous dire que j'ai du mal à y croire ! (et c'est pas par ce que je n'ai pas réussi hein !!)

 

Derrière, se trouve le sanctuaire de Kobo Daishi. aucune photo de ce lieu magique !

Nous pouvons découvrir le pavillon des lanternes, où les deux lanternes du centre brûleraient depuis plus d'un millénaire. Deriere se trouve le tombeau de Kobo Daishi.

Kobo Daishi est le fondateur de secte bouddhiste Shingon.  la légende raconte qu'il c'est enfermé pendant des mois pour méditer. Un jeune moine, a un jour ouvert les portes, il l'a rasé, changé, puis a refermé les portes depuis personne ne les a réouvertes. On dit que Kobo Daishi se trouve toujours vivant en train de méditer.

koyasan17

koyasan18

 

Puis nous avons fait le cimetière en sens inverse ! 

 

Nous sommes ensuite alleés visiter le Kongobu-ji, il s'agit du temple principal du Koya san, son nom signifie « Temple de la Montagne du Diamant »

 

Le jardin de pierre Banryūtei du temple est le plus grand du Japon (2 340 m²), avec cent quarante pierres de granit. Nous sommes censés voir un couple de dragons émergeant des nuages. Ils sont là pour protéger le temple.

 

koyasan21

koyasan22

 

J'avoue que parfois il faut beaucoup d'imagination pour apercevoir des dragons... où alors il faut le savoir avant !

 

koyasan19

koyasan20

 

Nous avons tout de même pris le temps de déjeuner dans un des rare petit boui boui du village. une sorte de soupe de nouille... un truc étrange mais très bon ! 

Nous avons ensuite marché jusqu'à l'ensemble de temples nommé "Garan"

 

koyasan23

 

 

Ici se trouve cette grande pagode "Daito" qui symbolise l’idée conceptuelle du Bouddhisme Shingon.

à l'intérieur une immense statue en or du Bouddha cosmique, entouré de quatre autres bouddhas qui l’assistent.

koyasan24

koyasan25

koyasan26

 

Derrière la Pagode, se trouve deux pins sacrés, selon la légende, le vajra que le moine avait lancé depuis la Chine des années auparavant afin de trouver le lieu de son futur monastère aurait atterri ici. Le pin fait des aiguilles à trois brins au lieu de deux, qui, selon la tradition porterait bonheur ( c'est pourquois tout le monde cherche des aiguilles à trois brins !)

 

dans cet ensemble, se trouve aussi d'autres temples, que nous avons visité comme  Kondo, dans lequel on vénere le bouddha de la medecine

koyasan31

koyasan32

koyasan212

 

Puis nous sommes rentrés au temple pour diner à 17h30 ça fait un peu bizarre de manger si tôt, mais en général les Japonais mange vers 18h30...

ce pays ne s'appelle pas "pays du soleil levant pour rien ! le soleil se lève entre 4h30 et 5h, et se couche entre 18h30 et 19h.

koyasan27

koyasan28

koyasan29

koyasan30

 

Ne me demandez pas ce que c'est, je ne sais pas ! nous avons mangé des trucs bon, au d'autre carrément moins bon, mais on a goûté à tout !

 

Le soir, une excursion était proposée par les moines, dans le cimetière. Ce fût une réelle expérience, nous avons fait le chemin jusqu'au sanctuaire de Kobo Daishi, en nous arrêtant ici et là pour écouter le moine nous décrire et nous expliquer les arbres, les stèles, les légendes et les histoires (celles cités plus haut)

 au troisième pont, nous nous sommes purifiés, nous avons salué, puis le moine à entonné une liturgie magique devant le tombeau de Kobo Daishi, nous avons tous fais un voeux, puis nous sommes reparties, en nous inclinant une dernière fois en traversant le pont ! 

Le lendemain matin, nous avions la possibilité d'assister à la méditation, puis à la cérémonie du feu. Ce que nous avons fait bien évidement. à 6h30 ! je n'ai pas de mot, mais si un jour vous avez la possibilité d'assister à une medidation, faite le !

à un moment donné, un moine nous a invités les un après les autres, à mettre un genre d'épice ou d'encens sur un brasero, ceci pour rendre hommage à nos ancêtres.

La cérémonie du feu est impressionnante. Après la cérémonie, nous avons imprégné nos têtes de fumée, pour nous purifier, puis nous sommes allés remercier les trois bouddhas présents dans des niches.

de retour dans la chambre, le petit-déjeuner était servi, autant étrange que le diner ! 

nous avons repris nos sacs et après maintes remerciement aux moines pour leur accueil, nous sommes reparties vers la gare et vers Osaka sous la pluie.

Ce que je raconte ici, sont nos expériences d'un voyage extraordinaire, je ne prétends pas tous connaitre (forte heureusement), il se peut qu'il y ait des erreurs dans certaines légendes ou dans les interprétations... !

 

A suivre, Notre journée à Osaka, et le Chateau de Himeji !