Après la chemise, j'ai fini ma robe...

Commencé bien avant la chemise, fini un peu après...

On se souvient que c'est pour un mariage mi-mai, donc vers fin février je me suis mis à feuilleter tous mes livres et magasines de couture, pour trouver le patron idéal, j'avais bien repéré la robe Paul Ka dans le Burda de février, mais elle me paraissait un peu compliqué. Il y avait aussi une jolie robe style vintage dos nu dans celui de mars, mais bon un dos complètement nu ce n'est pas vraiment possible... Je suis finalement revenu à mon premier coup de coeur, la robe Paul Ka.

En violet bien évidement, la ceinture avec les petites fleurs.

Une fois le patron trouvé dans la planche, je me suis mise à le recopier, la forme du devant étant un peu spécial, c'était légèrement compliqué... mais jusque là, tout allait encore bien...

J'ai coupé les pièces dans le tissu, j'ai commencé à lire les explications... D'un coup, je me suis senti très seul... comme la robe avait un devant un peu spécial, j'ai quand même décidé de suivre les explications. J'ai fait étape par étape, en relisant bien plusieurs fois les 3 lignes de chaques étapes... les sueurs froides et les cauchemars mon visités, quand à la 3 eme étape, après avoir bati les emmanchures, le col, les plis et les épaules, c'était marqué d'épingler puis de piquer sur la ligne de couture... WTF mais quelle ligne de couture ? J'ai même dérangé l'Homme très concentré dans ses jeux vidéo, pour lui exposer mon problème...J'ai alors eu une révélation, une des lignes de plis n'était pas un plis, mais une couture, ouf !

J'ai donc avancé la robe pas à pas, soudain, je me suis rendu compte, que le devant était à l'envers...

Là j'ai bien cru que la robe allait finir dans la neige, piétiné et déchiré... mais non je me suis repris...

Après avoir bati et cousu une bonne partie de la robe, je n'avais pas trop envie de recouper une nouvelle pièce devant et de tout recommencer... donc je l'ai fini à l'envers... le pire c'est qu'avec la pièce central à l'envers, toutes les autres pièces asymétriques de la robe, correspondaient...

Une fois ces désagréments passé, j'ai poursuivi, tant bien que mal à essayer de comprendre les explications de Mme Burda... je pense qu'elle doit secrètement jubilé de nous torturer ainsi...

Il ne me manquait plus que la pose de la fermeture éclaire, quand je me suis aperçu, que le haut allait bien à mon mannequin (taille 34) et moi je fais un 36/38...

j'ai pris une grosse aspiration, puis j'ai bricolé un rajout derrière et j'ai posé une fermeture invisible, ce n'est pas trop mal... mais cela aurait pu être mieux...

Pour finir la pose du noeud, le plus facile !

Maintenant j'attaque la chemise de Gabriel, si j'ai le temps, j'aimerais me faire une petite pochette et pourquoi pas un chauffe épaule ou une étole ou un boléro... mais bon il ne faut pas trop rêver non plus !

Robe Paul Ka N°153, Burda style février 2013, coton violet Toto, coton fleuris coupons St pierre, zip fil 2000, le haut en 36, le bas en 38

 

robe01

robe05

robe02

robe03

robe04

 

robe06

robe07

robe10

robe08

robe09